Tir à la sarbacane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tir à la sarbacane

Message par Invité le Lun 17 Déc 2007 - 20:01

St Etienne ville d'Armes et de textile
J'ai retrouvé quelques écrit datant au environ de 1770 et parlant des "Chevaliers" de sarbacane (c'est comme cela que l'on nommait les tireurs).Ils étaient aussi appelé les "Baveux", encore de nos jours on les nomment ainsi et j'en fais partie
La légende, mais y'en a beaucoup, dit qu'un ingénieur des mines aurait fait dans les années 1750 un voyage en Papouasie, en regardant les chasseurs de singe avec leur immense tuyau de bambou et leurs flèches, il s'aperçu en regardant a l'intérieur du tube qu'un fois la flèche partie une condensation restait dans ce même tube, il s'aperçut que les indigènes fumaient beaucoup mais que les chasseurs ne toussaient jamais.
De retour à St Etienne, il pensa à ses mineurs aux poumons remplis de silicose et les fit souffler dans un tube, mais souffler sans but ni pour rien, difficile a mettre en place. Il convoque les armuriers du coin et leur demande s’ils peuvent faire un tube qui permettrait de lancer des projectiles avec la bouche : la sarbacane est née.
On voit fleurir par ci par là des confréries de Baveux, en fonction des puits de mines, même les gens du textile s’y mettent et oui les poussières de coupes de tissus volent dans l’air, tel les poussières de charbon et même punition pour les ouvriers. Dans toutes ces confréries règnent une solidarité, lorsqu’un mineur tombe malade les autres chevaliers de la confrérie viennent en aide a l’épouse, aux enfants, voir aux veuves, on dit chez nous que ça a été les débuts de la Sécurité Sociale
La sarbacane
Un tube de 1m50 pour un poids variant entre 2k300 à 2k500 un diamètre extérieur d’environ 24 mm et un calibre intérieur variant de 9.90mm à 10.90 (très rare, en moyenne 10.10 à 10.4) le calibre est pris sur la partie cylindrique du tube, car celui-ci est conique sur les deux tiers, le cône varie suivant les modèles de 0.1 à 0.2mm sur 1m ce cône sert à faire monter en pression la poussée et évite un échauffement du projectile mais je reparlerais de celui-ci plus loin.
Lorsque le tireur souffle dans la sarbacane, comme je vous l’ai dis précédemment une condensation se produit, d’où le nom des baveux. La sarbacane se nettoie avec un chiffon (moi j’utilise un bas de femme) relié a une ficelle et un poids, on le fait circuler a l’intérieur, on n’utilise pas une baguette vous le comprenez bien a cause de la longueur
Le projectile appelé « Trait » est constitué d’un partie métallique « la pointe » et d’un partie en « plume » la longueur de ces deux parties est sensiblement la même, mais c’est en fonction du tireur, car contrairement aux armes à feu on ne trouve pas de « traits » dans le commerce chacun se les fabrique et les décors comme il le souhaite ? La pointe fait 1,5 mm de diamètre environ sur deux cm vient ensuite la collerette en forme de cône sur 5mm de longueur et de diamètre en fonction du calibre du canon cette collerette est légèrement creusé et l’on fait un trou taraudé M2 sur 3mm, on vient visser a l’intérieur un petit rondin de bois (de 2mm bien sur) et 28 mm de long sur lequel on va coller les plumes, un petit triangle en plume de « canard », vous allez me dire pourquoi canard ? Tout simplement car les plumes des grandes ailes son étanches et ne vont donc pas absorber la condensation du tir.

Bon maintenant on a une sarbacane une paire de traits (a oui j’ai oublié de vous dire, toujours par paire, je vous dirais pourquoi plus tard). Allez comment ça marche une compétition ?

Il existe quatre sortes de compétition, « la franchise », « le but » et « le papegai » et « les trois oiseaux », ces deux dernières sont très peux pratiqués mais quelque soit la cible elle est toujours placé à 8m15

La franchise est une cible papier de 5cm x 5cm une série de cercles concentriques allant de 1 point à 6 points est dessinée dessus, le plus petit mesure 8mm de diam. Et le plus grand 39mm. Cette cible est placé à 1m33 de hauteur sur une première rondelle de bois (tendre en générale) appelé « tourte ». La tourte est vissée sur un support dans le temps très décoré, mais depuis quelques années on trouve de vulgaire planche ronde de 60 cm de diamètre. Chaque tireur, effectue, l’un après l’autre un lancé de deux traits, lorsque chaque tireurs a effectué quatre lancés on fait la mi-temps, et la par contre c’est a l’ancienne !!! Le saucisson, le pâté de tête, le litre de rouge, les gâteaux, le chocolat, etc. (et tout ça a 17h) les compétitions se déroulent les samedis ou dimanches, uniquement a partir de 15h. Puis vient ensuite a nouveau une série de quatre tirs. Chaque compétition est susvisé par un arbitre « le super », le super est désigné parmi les membres tireurs au début de la compétition, il est le seul a avoir plein pouvoir de décision et aucune contestation, sauf flagrante des « arracheurs » (personnes qui retire les traits des cibles, pris aussi parmi les tireurs), n’est possible.

Le but, petit rondin de bois de 12mm de diam entouré d’une feuille fine d’acier, incrusté dans une tourte et comportant en son centre une pointe qui dépasse. Le jeu consiste a s’approché le plus près de cette pointe avec les traits (toujours par série de 8 x 2 traits) un ne mesure uniquement lorsque le trait est dans le rondin avec un outil spécial appelé « échantil ». Dans ce cas encore seul « le super » a le droit de mesurer.

Le papegai et les trois oiseaux, un oiseau en bois très cassant (en général balsa) est hisser en haut d’un mat pivotant de 8m15 (toujours), les tireurs à tours de rôle, et par ordre hiérarchique doivent casser le corps de l’oiseau. Cet oiseau est constitué d’un corps de deux ailes et d’une tête. Cette compétition est très protocolaire

Il existe encore dans la Loire neuf sociétés et une dans la Haute Loire. Personnellement je suis Chevalier à l’Amicale Laïque de Cote Chaude avant je faisais partie d’une des plus vieille société « Les Joyeux Amis » qui avait été fondé en 1864 mais malheureusement cette société existe toujours en tant qu’Amicale mais plus personnes ne soufflent.

Voilà il y aurait encore beaucoup de chose a raconter, concernant les amendes, les gains, le respect, etc. Mais je vous laisse aussi le soins de voire les photos de plus près sur le site du Comité Départemental (on retrouve d’ailleurs certaines divergence avec mes propos) qui connaît vraiment le réalité ?

http://www.sarbacane-france.org/

J’espère voir avoir un peu initié à une « sport » très pratiqué sur la Loire puisque tous les WE se déroule une compétition où participe une quarantaine de tireurs

Merci de m’avoir lu, même si j'ai été un peu long
Jean-François

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tir à la sarbacane

Message par Stovepipe le Lun 17 Déc 2007 - 22:02

merci à toi Jean-François. ça aussi c'est du tir et en plus c'est chargé d'histoire.

Mais nous as-tu tout dit ? D'après ce que tu nous dis dans le texte et à plusieurs reprises, non !

Les sarbacanes sont pour certaines de véritables oeuvres d'art. Fabriquées à St Etienne par des maîtres-armuriers, celles que j'ai pues apercevoir en tout cas dans le reportage télé me paraissaient être l'oeuvre de véritables artistes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merci à toi d'avoir bien voulu nous faire partager ta passion.
avatar
Stovepipe
Admin

Nombre de messages : 8586
Age : 64
Localisation : Puy de Dôme
Date d'inscription : 15/04/2006

http://tirsportifpolice.forumpro.f

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tir à la sarbacane

Message par Invité le Lun 17 Déc 2007 - 23:10

Exact

Je ne t'ai pas tout dit pourquoi!!!

Parceque a l'origine la Sarbacane. je parle au niveau exterieure quand je dit 24mm en réalité c'est le diam ext de l'hexagone c'est a dire qu'une Sarbacane je parle façon armurier comme la mienne est un hexagone sur toute la partie que j'ai en main et c'est la ou l'ont peut trouver des chefs d'oeuvre car les armuriers de l'époque s'entrainaient sur les sarbacanes avant d'exercer leurs oeuvres sur les fusils et puis d'autres s'entrainaient sur les sarbacanes et enfin certains faisait revivre leur passion
Attention ce n'est pas parce qu'on fabriquait des machines a "tuer" que l'on était des assassins. une arme est une merveilleuse mecaniques quelqu'elles soit actuellement ne me faites pas dire ce que je ne veux pas mais l'arme la plus meurtrière est partagé entre la voiture et l'alcool, supprime t'on les grandes firmes sans citer de nom dans ces deux catégories non. Une sarbacane mal utilisé peut etre une arme redoutable, si a 8m15 tu es capable de rentrer dans un rond de 8mm a 13m de distance d'un glock ou n'importe quelle arme rapprocher tu me donne combien de correction? En Papouasie il se serve du ca
currare mais demain quel savant fou peut inventer autre chose
Bon allez je rentre dans uns délire, quoique que 8m15, rond 8mm, mais pas un bruit sauf le souffle, comme si tu crachais un chewing gum de ta bouche, je vais t'empecher de dormir cette nuit.....

Un mot quand même pour répondre a Stovepipe qui m'a un peu incité a me lacher la dessus MERCI il y a longtemps que je ne m'étais pas remis en cause sur les origine et ce que devais avoir enduré nos anciens, quand j'en parle j'ai des frissons dans le dos, tu vois dans 4 jours je termine mon boulot je suis en pré retraite on va dire a force de subir moult plans dit "sociaux" mais bon je ne vais plus bosser (p.... vous avez pas fini de me voir sur le forum quoique , j'ai failli disjoncter!!!)

Par contre, invite lancé, SI vous avez envie d'essayer le tir a la sarbacane, on s'organise ça, si possible dès que les jours sont meilleures mais je veux bien voir avec mon nouveaux bureaux cotés armes et mes potes de sarbacanes afin de faire venir un max de gens de l'exterieur. Message interne les TULLISTES sont les bienvenues et CLERMOND aussi

Salut Amis
JF
Allez bises aux filles
JF

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tir à la sarbacane

Message par Stovepipe le Mar 18 Déc 2007 - 8:41

merci pour l'invitation ! (je compte bien l'honorer ...)

bonne pré-retraite et surtout ne culpabilises pas sur ce que tu as fait : fabriquer des armes de qualité demeure un art que peu de gens peuvent réaliser ! quant à fabriquer des armes fines, seules Ferlach et peut-être encore Liège peuvent le faire.

celà a souvent été dit et écrit : ce n'est pas l'arme qui est dangereuse ...
avatar
Stovepipe
Admin

Nombre de messages : 8586
Age : 64
Localisation : Puy de Dôme
Date d'inscription : 15/04/2006

http://tirsportifpolice.forumpro.f

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tir à la sarbacane

Message par Invité le Mar 18 Déc 2007 - 23:00

Merki Stovepipe, la quille vendredi midi
Mais un WE chargé en cochonaille si tu vois ce que je veux dire...
Salut a toutes et tous
JF

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tir à la sarbacane

Message par Invité le Mer 19 Déc 2007 - 6:39

Très intéressant ça donne envie d'essayer et si j'ai bien compris à bientôt sunny Wink .

A voir partir tous mes amis à la retraite (trois dans le mois de décembre) ça donnerait des envies de liberté. cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tir à la sarbacane

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum