Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par camarguais13 le Mer 2 Aoû 2017 - 16:13

Bonjour,
Je viens d'acquérir un Browning Challenger 22LR des années 70.
Belle arme.
Pourriez-vous de donner des conseils quant à l'entretien et quelles munitions utiliser ?
Merci d'avance.

Voici une photo avec mon Glock 17.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
camarguais13

Nombre de messages : 18
Age : 62
Localisation : Camargue
Date d'inscription : 09/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par Stovepipe le Mer 2 Aoû 2017 - 16:52

Le Browning est une excellente arme robuste et de bonne conception. J'ai commencé avec ce type d'arme il y a pas mal d'années. Elle appartenait au Club et tirait toutes les cartouches avec lesquelles on voulait bien l'alimenter ...
c'est tout ce que je peux en dire !!
avatar
Stovepipe
Admin

Nombre de messages : 8770
Age : 65
Localisation : Puy de Dôme
Date d'inscription : 15/04/2006

http://tirsportifpolice.forumpro.f

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par Robert R@ndi le Mer 2 Aoû 2017 - 17:26

...pour ce que je sais des "anciens" Browning, çà gagne à être connu Laughing ... d'autant que je suis beaucoup plus réservé sur les productions actuelles : il y en a pas mal à mon club, qui subissent des fortunes diverses ... deux armes du club, identiques : l'un fonctionne OK, l'autre pratiquement jamais Suspect ... les armes des particuliers ont des fonctionnements "fluctuants".

...il semble que les fabrications récentes soient plus capricieuses quant aux munitions ... auquel cas, il convient d'appliquer la règle d'or : made in USA = mun. US ; made in Europe = mun. CE Twisted Evil

...ceci dit, autre règle d'or : n'acheter les cartouches qu'une boîte après l'autre, et ne retenir que les marques n'induisant pas d'incident ... encore qu'ici, j'ai a priori confiance Laughing

_________________
...je recharge, DONC,  a priori, je suis un ignorant... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
...vieillir, c'est la seule manière efficace pour vivre longtemps [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
...le meilleur coup qu'ait réussi le Diable, c'est de faire croire qu'il n'existait pas [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] (Usual Suspects)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Robert R@ndi
Admin

Nombre de messages : 11748
Age : 73
Localisation : Var
Date d'inscription : 07/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par Ze Webmaster le Mer 2 Aoû 2017 - 19:53

de ce que je sais
de ce que j'ai vu
de ce que j'ai tiré avec

arme robuste et avalant tout, et même si le nettoyage n'est pas au top

ce n'est pas une arme à faire du point mais pour s'amuser et la garder longtemps, je conseille
comme une arme américaine quoi ; solide, pas pour matcher à haut niveau, mais pour garder longtemps oui

_________________
N'oublions pas un tireur célèbre : le baron Pierre de Coubertin; champion en son temps au pistolet libre !

QUE LE BON LÂCHER SOIT AVEC VOUS !
avatar
Ze Webmaster
Admin

Nombre de messages : 9496
Age : 54
Localisation : Juste en dessous du pays au plus fort PIB du monde
Date d'inscription : 15/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par erbea le Mer 2 Aoû 2017 - 21:11

Du bon matériel qui doit fonctionner avec de la munition standard comme la CCI du même nom.
Comme tout .22lr, des essais sont nécessaires avant de fixer son choix sur une munition.
avatar
erbea

Nombre de messages : 1816
Age : 55
Localisation : Autricum - Pays des Carnutes - Région Centre
Date d'inscription : 15/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par Er54 le Mer 2 Aoû 2017 - 22:23

pour les armes( pistolet auto) chambrées (tout-venant)...
la super x de Win par 500 en boites de 50 chez Muni...... 29€ livre en 2 jours Very Happy
plaqués cuivre HP haute vitesse c'a tient le 9... avec quelques flyers, cela cycle super.
revolver: SK standart
à éviter :
les 22 qui dépasse les 340M/S non plaqués...
les M22 donnent de moins bon résultats et sont en vrac par 500.
ceci pour mon avis
avatar
Er54

Nombre de messages : 9
Age : 54
Localisation : MetM
Date d'inscription : 31/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par G@belou le Sam 5 Aoû 2017 - 16:02

De mémoire, à l'origine Browning déclinait cette arme en trois modèles:
le Challenger qui avait des plaquettes en plastique et n'avait pas d'arrêtoir de culasse était le modèle économique (je n'en ai jamais vu sur un stand, sans doute à cause de cette absence d'arrêtoir) un modèle standard, avec arrêtoir et plaquettes en bois sans appui-pouce, ces deux modèle ayant une hausse quelque peu rudimentaire (en dérive il fallait dévisser une vis pour visser celle à l'opposé) et un "haut de gamme" dont j'ai oublié la référence (peut-être "champion"?) avec une vraie hausse, un canon lourd à bande ventilée, une poignée un peu plus élaborée et un dispositif de tir à sec, livré dans une vrai mallette.
Ceux qui ont connu cette période en tant que tireurs se souviendront qu'il n'y avait pas un grand choix d'armes en 22 qui tienne la route, surtout à des prix non prohibitifs. Hormis Hämmerli qui faisait des armes valant un bras et l'œil directeur, Walther avait encore le PP en cal 22 et canon long, chez Colt le Woodsmann, même version target ne faisait pas mieux et Unique s'apprêtait à sortir le DES 69.
Le SW K22 avait encore de nombreux adeptes qui sont passés au pistolet pour pouvoir tirer la discipline "pistolet standard".
Tout ça pour dire que Browning n'avait pas à rougir de sa production à l'époque.
avatar
G@belou

Nombre de messages : 462
Age : 64
Localisation : IDF
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par Robert R@ndi le Sam 5 Aoû 2017 - 18:50

...puisqu'on cause de P.A. en .22lr, autant dire le fond de ma pensée Laughing

...les modèles pour "tirs de loisir", tel que le Browning présenté ici, peuvent être des armes de qualité, bien assez précises pour se faire plaisir aux moindres frais Twisted Evil

...il est peut-être utile de mentionner la nécessité de lui trouver la cartouche kivabien, gage obligatoire de tous les succès, sachant que si les .22 sont des mun. intrinsèquement précises, rien ne dit que çà le fasse avec toutes les armes -carabines incluses-, et beaucoup de déconvenues descendent en droite ligne de ce fait.

...mais pas que : Suspect

...au risque d'enfoncer une porte ouverte, il faut re-répéter que dans ce calibre, l'entretien de (ou des) la chambre de tir doit être pour le moins soigneux : la trop fameuse "bague" de résidus pig , qui se forme en bout de chambre sur toutes les armes et avec toutes les mun. peut, outre des incidents parfois fâcheux à l'alimentation, pourrir bien des séances de tir ... les gens peu expérimentés, qui se contentent de passer une baguette "sans plus" au retour du stand, se mettent certes en paix avec leur conscience, mais nagent dans l'insuffisance, car il en faut plus que çà pour venir à bout de cet anneau fautif Twisted Evil

...après en avoir longuement délibéré avec moi-même, j'ai jadis opté pour l'utilisation d'un écouvillon métallique "à fonds perdus", qui savamment marqué permettait de travailler de façon circulaire dans la chambre (et pas plus), sans pour autant avoir à démonter l'arme ... la "bague", bien ramollie par un bain d'huile fine, ne résiste jamais longtemps Evil or Very Mad ... c'est le seul traîtement obligatoire pour un .22 qui ne tire que du plomb graissé, l'astiquage du tube proprement dit étant absolument facultatif Twisted Evil ... je sais que çà fait bondir des puristes, mais tant pis pour eux : un canon de .22 piqué par manque d'entretien, avec les mun. à V° standard, ce n'est qu'une légende de stand Wink

_________________
...je recharge, DONC,  a priori, je suis un ignorant... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
...vieillir, c'est la seule manière efficace pour vivre longtemps [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
...le meilleur coup qu'ait réussi le Diable, c'est de faire croire qu'il n'existait pas [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] (Usual Suspects)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Robert R@ndi
Admin

Nombre de messages : 11748
Age : 73
Localisation : Var
Date d'inscription : 07/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par G@belou le Dim 6 Aoû 2017 - 0:19

Le mercure faisait des miracles... mais c'était avant les thermomètres électroniques!
avatar
G@belou

Nombre de messages : 462
Age : 64
Localisation : IDF
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par lu1900 le Dim 6 Aoû 2017 - 3:36

J'ai un mod 150 qui semble une version plus lourde que celui-ci
avatar
lu1900

Nombre de messages : 276
Age : 59
Localisation : SUD
Date d'inscription : 30/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par camarguais13 le Dim 6 Aoû 2017 - 8:52

Le mien n'a pas d'arrêtoir de culasse. Il tire bien et de façon précise.
Un vrai plaisir.
avatar
camarguais13

Nombre de messages : 18
Age : 62
Localisation : Camargue
Date d'inscription : 09/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par Er54 le Lun 7 Aoû 2017 - 0:03

Robert R@ndi a écrit:

...au risque d'enfoncer une porte ouverte, il faut re-répéter que dans ce calibre, l'entretien de (ou des) la chambre de tir doit être pour le moins soigneux : la trop fameuse "bague" de résidus pig , qui se forme en bout de chambre sur toutes les armes et avec toutes les mun. peut, outre des incidents parfois fâcheux à l'alimentation, pourrir bien des séances de tir ... les gens peu expérimentés, qui se contentent de passer une baguette "sans plus" au retour du stand, se mettent certes en paix avec leur conscience, mais nagent dans l'insuffisance, car il en faut plus que çà pour venir à bout de cet anneau fautif Twisted Evil
tout est dit à ce niveau....
je confirme, même  si nettoyer un canon te fait cramer quelques munitions pour la séance suivante, avant de retrouver ton groupement.
j'ai des photos de ce Baguage il  faut que je les retrouves... 
solution : insister au bore-snake partie brosse  aller- retour sur le premier centimètre après la prise de rayure....

pas facile à voir il faut démonter le canon et prendre des photos hautes résolutions pour agrandir après  pour constater...
pas forcement à la portée de tout le monde...
ceci dit vous faite comme bon vous semble Smile
avatar
Er54

Nombre de messages : 9
Age : 54
Localisation : MetM
Date d'inscription : 31/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Browning Challenger 22 LR des années 1970.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum