mesures de sécurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mesures de sécurité

Message par Robert R@ndi le Mer 16 Fév 2011 - 14:43

...je ne vais pas vous casser les pieds sur ce sujet, encore qu'on n'en dise jamais assez, et jamais assez souvent...convenez pourtant que porter une arme, ou même seulement la transporter, ce n'est pas un acte anodin en soi, et implique un niveau certain de responsabilité pour le porteur.

...suite à un accident survenu à Menton, en préliminaire à une revue d'arme improvisée, je m'étais penché sur la question à titre personnel, jusqu'à ce que je sois interrogé sur le sujet lors d'une semaine de remise à niveau de ma compagnie ; à la grande stupéfaction de mon chef de section, j'avais une réponse.

...vu la conception de la plupart des PA modernes, il est très possible que ces mesures de sécurité, très simples et très efficaces, puissent encore être appliquées, dans l'intérêt de tous.

... notre administration nous demandait de neutraliser nos armes chaque fois que l'on s'en séparait, à quelque titre que ce soit : c'est tout à fait logique...dommage que pour ce faire, les instructions reçues nous demandaient de faire mal : le premier geste à effectuer étant de sortir l'arme de son étui, c'est à dire d'empoigner une arme "vivante" (ou pouvant l'être), avant de la mettre en sécurité. Suspect

...ma méthode tendait au raisonnement inverse : empoigner une arme déjà neutralisée. J'explique :

...l'arme étant dans son étui (manoeuvre pour un droitier) : passer la main gauche devant soi, contourner l'arme, et avec le majeur, appuyer sur le bouton arrêtoir de chargeur, l'éjecter et le placer en lieu sûr, puis avec le pouce, mettre la sûreté manuelle...jusqu'à cet instant, il n'y a aucun contact possible doigt-détente.

...à ce moment-là seulement sortir l'arme de son étui pour achever l'examen règlementaire chambre-canon.

...cette manoeuvre, qui prend moins de dix secondes, permet d'empoigner une arme sans chargeur et à la sûreté ; je vous rappelle qu'en l'occurence, il s'agissait du MAC 50, et que la mesure s'est avérée très efficace ; ce n'est pas faisable sur tous les PA, notamment ceux où la sûreté manuelle bloque la culasse (bonjour les "deux coups de sécurité"), mais çà vaut la peine de s'y pencher, surtout pour ceux qui portent l'arme au quotidien. Quant aux autres, simples "amateurs" ou redevenus tels, çà m'étonnerait bien que les mesures de sécurité ne les concernent pas.

Robert R@ndi
Admin

Nombre de messages : 10385
Age : 72
Localisation : Var
Date d'inscription : 07/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: mesures de sécurité

Message par Stovepipe le Mer 16 Fév 2011 - 19:35

Bonsoir Robert,
Bonsoir à tous.

Ta méthode est bonne mais elle ne s'adresse qu'à des pistolets automatiques conçus en Europe ! Ce sont les seuls à ma connaissance qui sont dotés dès leur conception d'une sûreté automatique de chargeur. une fois le chargeur enlevé, la barrette de détente ne peut plus avoir accès à la gâchette ...

Sans chargeur impossible de faire partir le coup (ce dernier étant très hypothétique il est interdit de porter l'arme chargée - ce qui est très différent du port approvisionnée pour le port normal de ces armes avec un chargeur garni !

Ce dispositif exclusivement européen, a disparu dès que les Américains ont chercher à remplacer le Colt 1911 A1 à travers le programme JASSP ...
En effet, il était précisé dans ce programme que l'arme adoptée devrait pouvoir tirer sans chargeur, ce qui au demeurant est loin d'être bête pour une arme de combat mais peut poser quelques désagréments sur une arme de police !

C'est en tout cas ans ce sens là qu'appeler à former des policiers civils, je commençais toujours par faire une démonstration lors
de la perception du Beretta 92 FS après avoir pris l'avis de tous !

Si tu as lu le document que j'ai conçu sur le SIG SP2022, tu pourras te rendre compte que cet aspect est abordé dès le démarrage de l'ouvrage !

Pour bénéficier de tous les avantages d'un PA moderne, le fonctionnaire doit avant la mise à l'étui de son arme l'approvisionner et la charger avant de désarmer le marteau à l'aide du levier de désarmement et non pas en appuyant sur la détente chose impensable mais réalisable !

Pour éviter les accidents, les services se sont dotés de puits de tir dans lesquels le fonctionnaire qui a besoin de mettre son arme en sécurité ou de la mettre en service, se doivent d'introduire le canon de leur arme avant toutes manipulations; ce qui a eu pour conséquence dès le départ de la dotation de la nouvelle arme de faire voler un peu de sable dans les couloirs ! Ce qui vous en conviendrez est toujours mieux que de ramasser un collègue baignant dans son sang !
C'est bien à cet instant précis que l danger est réel parce qu'avant de mettre l'arme en sécurité, cette dernière après avoir été mise en sécurité possède dans sa chambre un indicateur de chambre vide de couleur vive qui indique que l'arme est safe ...

Sur tous les angles où l'on veut aborder le problème, on en revient à ce que j'ai toujours dit, la meilleure des sécurités n'est pas dans l'arme, elle se situe entre les deux oreilles du porteur de l'arme !

Stovepipe
Admin

Nombre de messages : 8414
Age : 64
Localisation : Puy de Dôme
Date d'inscription : 15/04/2006

http://tirsportifpolice.forumpro.f

Revenir en haut Aller en bas

à propos des "sûretés de chargeur"

Message par Robert R@ndi le Mer 16 Fév 2011 - 20:09


...lors d'une revue d'armes à la CRS 55, le maître-armurier du SGAP, Mr Fourcade, me faisait remarquer que chaque année, dans toutes les CRS du SGAP de Marseille, il y avait entre 20 et 40 armes (MAC 50) qui partaient en réparation suite à dysfonctionnements de la sûreté de chargeur, et ce par compagnie ! Ce chiffre est absolument effarant (250 armes par compagnie, dont certaines jamais sorties de l'armurerie), et en dit long sur la sécurité offerte par ce dispositif...
...il faut dire que le soin de fabrication apporté à cette arme, y'aurait long à en raconter, mais ce n'est qu'un avis personnel...
...pour la sécurité en général, pourquoi y avait-il plus d'accidents avec les PA que les revolvers, le débat reste ouvert...j'ai toujours pensé que moins il y a de sûretés sur une arme, plus les gens font attention...en ce sens, je te rejoins parfaitement : le truc a lieu en premier et principal entre les oreilles de l'usager !
...en cinq ans à la CRS 55, j'ai connu quatre départs intempestifs, (je ne sais pas s'il y en a eu plus) dont un qui a atteint un collègue, et rien en 23 ans de PJ...j'ignore la morale de l'histoire, sauf que d'un côté MAC, de l'autre SW...va savoir...

...à plus !

Robert R@ndi
Admin

Nombre de messages : 10385
Age : 72
Localisation : Var
Date d'inscription : 07/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: mesures de sécurité

Message par Y@nn le Mer 16 Fév 2011 - 21:31

Salut Robert,

surtout je souhaite que tu ne prenne pas mal ce que je vais écrire, mais pour moi c'est inutile et superflu.

Pour moi, la vrai sécurité en matière d'arme à feu est située entre les deux oreilles: c'est le cerveau.

Et seule une vraie éducation, seul un vrai choix de formation initiale et continue exigentes, seule une approche personnelle rationnelle sont à même de garantir la sécurité.

No sight, No trigger.
Pas de prise de visée, pas le doigt sur la détente.

Du reste, là réside l'hérésie majeur en IPSC de percuter à vide après la fin du parcours, mais c'est une autre histoire.

Ce qui est regrettable, c'est de constater à quel point:
- les acteurs institutionnels sont déficients en matière de formation de leurs personnels (coût/doctrine/temps/infrastructures, tout concourt à cet état de fait)
- les personnels sont très majoritairement passifs en ce domaine.

Comme le dit Uncle Scotty, "la décharge accidentelle est un dysfonctionnement mécanique. Tous les autres cas sont des décharges par négligence" (Accidental discharge is a mechanical problem. All others are negligent discharge).

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 Gabelou.com, pour mieux connaître ces hommes et femmes

Reitz' law: "No sight, no trigger!"

Corruptissima respublica, plurimae leges.

Y@nn
Admin

Nombre de messages : 3671
Age : 41
Localisation : 75
Date d'inscription : 20/09/2006

http://www.internationaltactical.com/staff.asp

Revenir en haut Aller en bas

prendre çà mal ???

Message par Robert R@ndi le Mer 16 Fév 2011 - 22:00


...impossible ! pour la bonne qu'y penser c'est éradiquer une grande partie du problème...je fais une grande différence entre "y penser" (c'est très bien dit dans no sight no trigger) et appliquer par routine les enseignements d'une école de police : je ne dis pas qu'ils sont inutiles, je dis qu'on veux créér un réflexe...mais ce faisant, tu agis ensuite par routine et cesse d'y penser...et c'est là, toujours, que çà arrive !...la routine, c'est quand tu peux faire un truc en pensant à autre chose...et un jour ou l'autre, il y a le grain de sable...
...quand on a une arme à la main, le grain en question, il ne doit pas s'interposer.

Robert R@ndi
Admin

Nombre de messages : 10385
Age : 72
Localisation : Var
Date d'inscription : 07/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: mesures de sécurité

Message par Ze Webmaster le Jeu 17 Fév 2011 - 19:40

Y@nn a écrit:- les personnels sont très majoritairement passifs en ce domaine..

Oh que oui

_________________
N'oublions pas un tireur célèbre : le baron Pierre de Coubertin; champion en son temps au pistolet libre !

QUE LE BON LÂCHER SOIT AVEC VOUS !

Ze Webmaster
Admin

Nombre de messages : 8746
Age : 53
Localisation : Juste en dessous du pays au plus fort PIB du monde
Date d'inscription : 15/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: mesures de sécurité

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum