ogives 222

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ogives 222

Message par Invité le Dim 8 Fév 2009 - 20:02

je vais bientôt acheter un 222 remington et, ayant la possibilité d'utiliser un tour mécanique ou numérique je compte usiner mes ogives plutot que de les fondre.
Est-ce que quelqu'un a déjà fait ça? cuivre ou tombac? vos conseils sont les bienvenus

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Lun 9 Fév 2009 - 7:22

De l'ogive plomb a 900m/s affraid bon courage

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Lun 9 Fév 2009 - 8:23

J@rod, je vois pas où il parle de plomb...
Par contre TOZ 76, je crains que tu ne te compliques la vie en tournant tes balles, mais c'est juste un avis personnel...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Stovepipe le Lun 9 Fév 2009 - 10:31

bonjour,

La balle D du fusil Lebel était en laiton massif à l'origine. De forme bi-ogivale à ogive antérieure extrêmement pointue, elle pesait 12,8g et elle était obtenue au tour.

A priori, rien n'interdit d'utiliser un tour pour fabriquer des balles sauf à ce que cela revienne beaucoup plus cher que d'en acheter chez un armurier !
avatar
Stovepipe
Admin

Nombre de messages : 8770
Age : 65
Localisation : Puy de Dôme
Date d'inscription : 15/04/2006

http://tirsportifpolice.forumpro.f

Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Lun 9 Fév 2009 - 17:14

Grands-Pas a écrit:J@rod, je vois pas où il parle de plomb...
Ben il parle de couler ces ogives je suppose donc qu'il sagit d'ogive plomb parce que des gars capable de tourner des ogives j'en connais plein, en revanche des gars qui fabrique de l'ogives "cuivre" j'en connais aucun si ce n'est les fabriquants d'ogive Very Happy

Après comme il a été dit, si le but c'est de s'amuser a se faire ces ogives va y éclate toi sur ta cnc mais si c'est pour l'économie je pense qu'il est préférable de les acheter toutes faites Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Lun 9 Fév 2009 - 19:47

pour les ogives en plomb on met du cuivre à l'arrière de la douille je crois, c'est pas moi qui moule.
pour les tourner j'ai tout ce qui faut, la seule chose que ça me coutera c'est du temps

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Lun 9 Fév 2009 - 19:55

Avec un tour semi auto ou en commande Num ça doit tomber comme des p'tits pains, le plus difficile est de garder la précision. Avec certaine plaquette carbure tu dois pouvoir les sortir dans le centième.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Lun 9 Fév 2009 - 19:57

Couler avec un gas check il faut essayer ! ou trouver du linotype mais ça devient de plus en plus rare de nos jour

va voir ce lien le gars explique pour coulée en 30/30

http://western-tir.com/rechargement/30-30/index.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Lun 9 Fév 2009 - 23:14

Bonsoir,
J'ai déjà tiré de l'ogive plomb en 222rem mais dans une carabine à vérou ; en semi auto c'est même pas la peine d'y penser. Saches qu'il n'y a pas de Gas-check de prévu dans les tables.
Franchement vu les pressions de la 222r, je ne prendrais pas le risque de fraiser les ogives.
Cherches plutôt une remise chez un armurier.
Je te conseille d'utiliser la tubal 2000, elle est plus propre que la SP7 et en plus mes étuis durent plus longtemps.
Graissage modéré : une sur deux du corps d'étuis et également tous les bords de collets.
(je recharge ce calibre depuis 20 ans).
Si tu as un soucis n'hésite pas!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Mar 10 Fév 2009 - 19:43

pour la pression c'est pas un soucis l'usinage est extrèmement précis, je tourne pas avec une perceuse, c'est pour une carabine à verrou , pas un semi auto, mais je compte pas tirer des ogives en plomb, sauf si j'ai que ça, mais j'ai déjà vu des ogives en plomb dans des semi-auto, c'est vrai que sa pose des soucis de fonctionnement mais c'était du surtout au sous chargage de la cartouche, l'emprunt était réglé pour des blindées.
Plus qu'à trouver un autre 222 parce que celui que me proposait mon armurier n'etait pas le modèle que je cherchais^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Mer 11 Fév 2009 - 1:38

Franchement le tir de l'ogive plomb en 222 c'est vraiment pas jouissif car la faible charge réduit la vitesse de sortie donc la distance et la précision.
Je préfère et de loin tirer à la 22.
De toute façon faut essayer, c'est toujours une expérience.
Bon shoot.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Mer 11 Fév 2009 - 15:13

c'était surtout pour apprendre à usiner les ogives que je voulais tenter ça car je compte prendre un 243 l'année prochaine si j'en retrouve un maintenant que l'armurerie de l'étandard à fermé.Je préfère usiner mes balles car je suis un grand consommateur et ça serait le plus économique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par 300sav le Jeu 12 Fév 2009 - 11:31

TOZ 76 a écrit:c'était surtout pour apprendre à usiner les ogives que je voulais tenter ça car je compte prendre un 243 l'année prochaine si j'en retrouve un maintenant que l'armurerie de l'étandard à fermé.Je préfère usiner mes balles car je suis un grand consommateur et ça serait le plus économique
Les gars, on nage en plein délire là.... si personne ne le lui dit, alors je me dois de le faire.... (au risque de passer pour le grincheux aggressif...)

Hé l'ami, il faut remettre un peu les choses à leur place : usiner deux trois bricoles, c'est bien, ça fait passer le temps et ça permet d'apprendre autre chose que les livres...

Là, on parle de pyrotechnie, de rapidité d'inflamation, de masses en mouvement, de pression, d'usure.... et de la tronche du gugusse qui se trouve directement derrière un cylindre d'acier d'environ 150grammes qui à un moment ou un autre risque de reculer librement... sans parler des copains de stand qui vont voir de trop près les morceaux d'un canon pulvérisé par 4500 bars de pression.....

Avant de t'amuser à usiner un matériau dont tu ne maîtrises aucun aspect de sa composition, fabrication et dureté pour le "coincer" dans un tube rayé, je te conseille de faire un essai tout bête....

Tu achètes un paquet de balles de type FMJ
Tu prends les tables de rechargement qui vont bien pour ces balles (forme, type et poids)
Tu fais des dosages de poudre identiques

1/ Tu positionnes 5 balles "normalement" et 5 un demi milimètre plus en avant. Les 10 sans sertissage aucun.
2/ Tu positionnes 10 balles "normalement" mais 5 non serties et 5 serties "fort"
3/ Tu reprends le point N°1 mais maintenant, tu sertis tes cartouches

Note bien les différences ressenties... et pourtant les balles sont toutes identiques... tu devrais comprendre rapidement qu'il ne faut pas jouer les apprentis sorciers avec le rechargement...

Dernier point : une balle de calibre .224 généralement tirée dans une 222R fait couramment 3,7 grammes... combien pèserait le "téton" de coupe d'une balle usinée ?

En conséquence : oublie cette idée farfelue d'usiner tes balles pour des raisons évidentes de sécurité (la tienne et celle des copains), pour des raisons économiques (prix de la barre de laiton, et usure prématurée du canon), pour des raisons de précision de l'usinage, de finition et du contrôle (unitaire, pas ponctuelle...), pour des raisons de temps.... et pour des raisons "médiatiques" (je te laisse le soin d'imaginer le JT en cas d'accident et les conséquences sur l'ensemble des tireurs/rechargeurs vu que lorsqu'on s'ennuie sur les bancs de l'Assemblée, un légifère sur tout et n'importe quoi....)
avatar
300sav

Nombre de messages : 555
Age : 44
Localisation : BdR... au sud de Ste Victoire...
Date d'inscription : 02/07/2006

http://www.tirmaillyforum.com/mildot/viewtopic.php?p=1160489#116

Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 18:13

1° je sais très bien qu'il faudra faire attention au poids et à tout ce qui va avec
2°je tire seul
3°je suis en spé ingé et j'ai accès à du matériel (tour numériques) largement supérieurs à ceux utilisés pour tourner les balles (du moins celle qui le sont) vu qu'on utilise les mêmes dans la robotique ou la construction navale

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 18:27

PS: j'ai jamais vu d'accident avec des balles moulées non plus, un gars de mon stand avait un truc pour refaire des pointes de 300 à partir des ogives de 22 mais je sais plus comment il fesait, je lui redemanderai.
Sinon comme l'a dit Stovepipe certaines balles sont obtenues pas tour et j'ai jamais entendu parler d'accident d'explosion de Lebel( à part peutêtre à verdun mais là je pense que le contexte est plus en cause que l'arme).
de toute façon je ferai les essais à l'étau

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Stovepipe le Jeu 12 Fév 2009 - 18:40

attention tout de même à la différence de poids qui peut naître de l'usinage. En théorie oui, mais en pratique compte tenu de la pression engendrée par ce calibre, très sincèrement je ne m'y risquerai pas !

Je rejoins donc .300Sav dans son analyse du risque !

La Balle D qui fut abandonnée compte tenu du prix de revient, fut très rapidement remplacée !
avatar
Stovepipe
Admin

Nombre de messages : 8770
Age : 65
Localisation : Puy de Dôme
Date d'inscription : 15/04/2006

http://tirsportifpolice.forumpro.f

Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par 300sav le Jeu 12 Fév 2009 - 18:43

Alors fonce... tu as la candeur de la jeunesse... espérons qu'elle ne s'achève pas trop brutalement.... tu auras été prévenu....

Petit détail : ça fait 14 ans que je recharge... des essais j'en ai expérimenté quelques uns, mais en restant toujours "dans les clous" en suivant scrupuleusement les conseils des anciens ou de ceux qui avaient le matos spécialisé à disposition (Malfatti entre autres...) et bien je peux te garantir que l'on peut se faire très peur avec un PA (et casser du matos...) mais ça pardonne assez souvent... par contre s'amuser avec les pressions développées par une arme d'épaule pardonne beaucoup plus rarement....

J'ai pris dans l'arrière train les débris d'un Garand... seulement les échardes de bois... heureusement, la culasse a été "purgée" vers le haut (joli trou dans les tôles...)
Je me suis fait peur avec un M16 sur une simple différence de sertissage...
Un collègue a eu l'orteil cassé par le chargeur de son CZ75 pour une bête histoire de surcharge à la A0 (le canon a bagué et la surpression a éjecté le chargeur vers le bas...)
Un autre a juste oublié son laser en bout de canon après avoir préréglé sa lunette.... s'il a aisément pu remplacer le laser, la lunette et la carabine, il aurait eu beaucoup plus de mal à remplacer son oeil, sa paumette et son front si le dernier tenon de la culasse avait laché...

Puisqu'il faille te parler comme à un gosse, alors soit :

ON NE JOUE PAS AVEC LE FEU !
ENCORE MOINS AVEC LE MATERIEL DE RECHARGEMENT....

à bon entendeur :w:
avatar
300sav

Nombre de messages : 555
Age : 44
Localisation : BdR... au sud de Ste Victoire...
Date d'inscription : 02/07/2006

http://www.tirmaillyforum.com/mildot/viewtopic.php?p=1160489#116

Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 19:09

j'en ai vus des accidents, c'est pas pour ça que je tenterai pas, pour l'instant mes erreurs en munitions ne m'on couté que des bleu, ya le reste à sacrifier Very Happy .
Je demanderai à l'armurier du stand ce qu'il en pense , ça m'étonerai qu'il ait jamais tenté.
je vois pas pourquoi usiner serai plus dangereux que mouler( c'est une question pas une affirmation, la seule chose que j'ai moulé c'est du 36)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par 300sav le Jeu 12 Fév 2009 - 19:10

TOZ 76 a écrit:PS: j'ai jamais vu d'accident avec des balles moulées non plus, un gars de mon stand avait un truc pour refaire des pointes de 300 à partir des ogives de 22 mais je sais plus comment il fesait, je lui redemanderai.
Les pressions sur une balle plomb sont différentes et le matériau ne réagit pas de la même manière.... pourtant le Capitaine d'Anjou y a quand même laissé une main...

Pour passer du .224 dans un canon en .308, on utilise un sabot en plastique...

TOZ 76 a écrit:Sinon comme l'a dit Stovepipe certaines balles sont obtenues pas tour et j'ai jamais entendu parler d'accident d'explosion de Lebel( à part peutêtre à verdun mais là je pense que le contexte est plus en cause que l'arme). de toute façon je ferai les essais à l'étau
On tourne encore certaine balles... essentiellement celles en 12,7 mais ce sont des entreprises spécialisées qui le font...
Quand aux Lebel, il y a eu pas mal de problèmes mais à l'époque, on s'en souciait assez peu...
Pour les essais, les faire à l'étau c'est une chose... mais la reproductibilité de l'usinage ne permet pas d'oter tous les doutes sur les tirs suivants....

Avant de te préparer tout seul des sashimi de Poisson-Globe, apprend à découper un thon rouge... Wink
avatar
300sav

Nombre de messages : 555
Age : 44
Localisation : BdR... au sud de Ste Victoire...
Date d'inscription : 02/07/2006

http://www.tirmaillyforum.com/mildot/viewtopic.php?p=1160489#116

Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 19:59

c'était pas des sabots en plastique, c'était des ogives normales mais usinées maison à partir du laiton des douilles de 22lr.
Si je suis amené à le faire je ferai vérifier par l'armurier du stand qui est loin d'être un guignol.dans tous les cas si ça a déjà été fait je vois pas pourquoi ça pourrai pas se refaire( j'ai toujours été septique sur l'éclatement des canons, j'ai vu des gens charger des K98 à plus de 4g)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Stovepipe le Jeu 12 Fév 2009 - 20:13

TOZ 76 a écrit:c'était pas des sabots en plastique, c'était des ogives normales mais usinées maison à partir du laiton des douilles de 22lr.
Si je suis amené à le faire je ferai vérifier par l'armurier du stand qui est loin d'être un guignol.dans tous les cas si ça a déjà été fait je vois pas pourquoi ça pourrai pas se refaire( j'ai toujours été septique sur l'éclatement des canons, j'ai vu des gens charger des K98 à plus de 4g)
Là amigo, tu viens de dépasser les bornes ! La parole est aux administarteurs ...
avatar
Stovepipe
Admin

Nombre de messages : 8770
Age : 65
Localisation : Puy de Dôme
Date d'inscription : 15/04/2006

http://tirsportifpolice.forumpro.f

Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 20:22

j'ai pas dis que ça pouvait pas arriver, juste que je vois pas d'où ça peut venir mis à part d'une grosse erreur au niveau du rechargement ou de la conception, l'épaisseur de la chambre étant quand même prévue avec beaucoup de marge

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 20:39

T'auras l'air malin quand un kaboom résultant de tes expérimentations t'auras couté plusieurs phalanges voir la main ou t'auras emporté la moitié du visage et que tu devras faire face tout seul aux frais médicaux que ton assurance se sera empressée de refuser de prendre en charge...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 20:44

je sais qu"il y a des risques c'est pour ça que j'ai demandé si quelqu'un l'avait déjà fait. un gars avec qui je tire régulièrement et qui recharge depuis plus de 30ans m'a dis que ça posait pas de problème si c'est bien fait et qu'il l'avait déjà vu, je voulais juste avoir des infos complémentaires sur le métal et les éventuelle modification sur l'ogive suivant le matériaux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par P@t le Jeu 12 Fév 2009 - 21:42

Salut,
TOZ 76 a écrit:
3°je suis en spé ingé et j'ai accès à du matériel (tour numériques) largement supérieurs à ceux utilisés pour tourner les balles (du moins celle qui le sont) vu qu'on utilise les mêmes dans la robotique ou la construction navale

Un argument non valable, avoir accès à du matos et savoir s'en servir sont deux choses différentes. Même avec ton Master en poche tu sera loin d'être capable d'utiliser ces "super" machines.
D'ailleurs en quoi ces tours sonts largement supérieurs à ceux utlisés pour tourner des ogives ?

Bye
avatar
P@t

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 18/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 21:49

sans doute parce que les précisions d'usinages sont largement supérieures, surtout à celles des tours de la fin du XIX°.
Sinon je m'en suis déjà servi et je ferai ça avec un ami qui est ingénieur(il a eu la fois de continuer^^)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 22:46

Vous savez ce qu'on dit: "C'est un ingénieur qui a conçu le titanic mais c'est un bricoleur qui a fabriqué l'arche de noé " lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Invité le Ven 13 Fév 2009 - 17:17

Personnellement je ne suis pas inquiet sur les performence des CN pour les avoir largement utilisé dans l"armemement? on a largement pu faire des pièces de précision entre autres pour l'AIA de Clermont Ferrand. Et tout le monde sait très bien sur ce forum la précision demandée par l'armement, peut être trop d'ailleurs, c'est pour ça aussi qu'on est chere. Quand on fabrique un Leclerc comme une Ferrarri, il ne faut pas s'étonner du cout. Mais c'est un autre sujet de débat, comme tu le dis si bien Toz, pourquoi couler quand on peut usiner. Et pour en revenir a ton sujet de départ ou personne d'ailleurs ne t'as répondu parce que je ne crois pas que beaucoup de personnes sont en capacité de te répondre et certainement pas moi, c'est si j' usines mes balles, quel matériaux choisir pour atteindre le poids, la dureté la malleabilité idéal, c'est ce que je pense avoir compris. Il y a tellement de paramètres a mettre dans la balance, que le choix risque d'être Cornelien. Il y a des métaux durs et en même temps légé mais difficile de connaitre leur réaction vis a vis d'une pression a l'arriere train ( sil y a deformation de l'ogive, immanquablement ton canon en prendra un coup) de plus si le métal ne se déforme pas il ne prendra pas les rainures et redeformation. Entre autre comme le Berrylium que l'on utilise dans l'aero et qui possede un point de fusion a plus de 1200° si je me souvient bien. Mais il peut etre aussi trop légé, je ne sais pas. Ou encore comme le titane. Mais sincerement si tu tombe dans des métaux "dit haut de gamme" tu ne fais plus d'économie si c'est ça que tu cherche. Par contre un enorme conseil parcque je vois que tu as tout de même envie d'essayer, même un très bon ingenieur ne peut se mettre a la place d'un petit Pyrotechnicien et je suis par contre la très bien placé pour t'en parler. J'ai cotoyé durant de nombreuses années ce monde, même en prenant un maximum de précaution et je pèse mes mots quand je te dis ça, le risque ZERO N'EXISTE PAS. Si tu veux comme moi beaucoup tirer, un conseil d'ami change d'armes, passe a une arme ou la munition est moins chere.
Si je peux me permettre de te donner mon umble avis, abandonne cette idée d'usinage. Voila ce sera mon dernier post sur ce sujet.
Amicalement
JF

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ogives 222

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum